Une nouvelle école tout de brique blanche vêtue

Photomontage du groupe scolaire Rosa Parks

Fin de chantier imminente pour cette nouvelle école très réussie en brique claire conçu par l’atelier d’architecture Brenac & Gonzalez & Associés dans la nouvelle Zac Gratte-Ciel à Villeurbanne. 
Il s’agit du groupe Scolaire Rosa Parks composé d’une école maternelle, d’une école élémentaire et d’un restaurant scolaire.

Côté rue, le bâtiment est traité en mono-matière de brique blanche sculptée sur 3 niveaux avec des moucharabiehs de briques qui laissent pénétrer la lumière à l’intérieur du bâtiment et de la cour.

Je reviendrai surement voir ce bâtiment lors d’un coucher de soleil qui devrait magnifier la façade de briques et de baies vitrées en leur donnant une couleur rosée, une façon de rendre hommage au prénom de Rosa Parks, militante reconnue du mouvement des droits civiques aux États-Unis et considérée avec Martin Luther King comme l’un des symboles de la lutte contre les discriminations ethniques aux États-Unis.

Mon assemblage de “briques” d’images

L’image illustrant cet article est un photomontage panoramique que j’ai réalisé à partir de plusieurs prises de vues de la façade ouest dans une rue assez étroite, sans recul. 
Ma technique de réalisation à partir de plusieurs points de vue différents me permet au moment du montage de “choisir” les fuyantes et les effets de perspective en s’affranchissant du point de fuite logique (et obligatoire ?) pour tout rendu architectural qui se respecte…

On peut donc facilement trouver 3 ou 4 points de fuites différents si on regarde bien précisément l’image et il faut que je veille avant tout à ne pas trop choquer l’œil de celui qui verra l’image pour la première fois, d’autant plus si il s’agit d’un architecte ou d’un professionnel du bâtiment…

Cette technique d’assemblage pour la réalisation de panoramiques originaux d’architecture ne peut pas être réalisée automatiquement à l’aide d’un logiciel spécialisé et à besoin d’un œil et d’un point de vue humain.
La difficulté concerne aussi les premiers plans qui ne font pas partie du bâtiment car du fait de la déformation de l’objectif et des différents points de vues, il faut réaliser un travail de retouche photo assez important et ré-interpréter parfois la réalité de l’environnement du ou des bâtiments. 

Détail de fuyantes sur le mur de briques coté sud
3 prises de vues, 3 perspectives au choix

Dans l’image illustrant cet article, j’ai fait le choix final de me placer du coté des 3 hommes et de rendre visible entièrement l’escalier débordant sur la droite du bâtiment, de ce fait j’ai privilégié un certain réalisme avec la perspective n°3 (à droite sur l’image ci-dessus).

La liberté d’expérimenter

Traitement graphique en noir et blanc d'une façade en brique
L'Église d'Auvers-sur-Oise par Van Gogh
L’Église d’Auvers-sur-Oise par Van Gogh

Dans l’art, on accepte assez facilement les rendus de perspectives non réaliste d’artistes ou de peintres célèbres comme, pour n’en citer qu’un, Van Gogh…
Alors pourquoi on ne l’accepterai pas de la part d’un photographe d’architecture ?

En plus de traitements graphiques en noir et blanc d’après photos comme vous pouvez voir un exemple ci-dessus, je réalise des montages photoshop panoramiques d’immeubles et de constructions pour lesquels je consacrerai une section dédiée de mon portfolio d’architecture prochainement.
Comme il s’agit d’expérimentations, je m’amuse parfois à conserver plusieurs pans de bâtiments pour des rendus assez étonnants !

La brique Adobe
Ce photomontage de brique n’est pas de la broque 😉 et je l’ai réalisé avec l’application Adobe Photoshop.

Il faut savoir que l’Adobe est le nom d’une brique séchée au soleil, une technique presque “vieille comme le monde” utilisée dans la construction en Anatolie, avant l’Egypte ancienne et que l’on retrouve dans monde entier.