Resté à quai près d’un parking en chantier

Engin de chantier sur parking Saint-Antoine à Lyon

Le chantier du parking Saint-Antoine

Après six ans de travaux, le chantier du parking de 770 places du quai Saint-Antoine à Lyon se terminera fin 2020. De nombreuses difficultés et retards on émaillés ce chantier, dus à la découverte de fondations de villas Romaines, d’anciennes constructions des XIème et XIIème siècles et de quelques restes des fondations de l’ancien pont du Change.

Ce nouveau parking LPA construit en plein centre de Lyon devrait être agrémenté d’une œuvre d’art de l’artiste plasticienne et photographe Véronique Ellena.
Une œuvre qui sera composée de vitraux et sera en rapport avec les découvertes archéologiques mises à jour lors des travaux.

Après avoir subi ce chantier titanesque, on a, bien sûr, très hâte de découvrir l’architecture intérieure de ce parking situé en plein centre de Lyon sur les quais de Saône, tout près de l’église Saint-Nizier.

Grue de chantier du parking Saint-Antoine devant l'église Saint-Nizier

Un photographe de rue à quai

Passant régulièrement sur les quais de Saône devant ce chantier de construction, je m’y étais arrêté courant 2018 pour réaliser quelques prises de vues des engins de chantiers assez impressionnants qui bloquaient en partie le quai Saint-Antoine, s’incrustant d’une façon un peu brutale dans le paysage urbain et dans l’architecture environnante.

Ombres et lumière

La lumière contrastée en cette fin d’après midi m’invitait alors à faire une série de photographies en noir et blanc de ce chantier.
Je ne disposais sur moi que d’un petit appareil photo Panasonic GM5, un très bon compagnon car cet appareil Hybride minuscule dispose d’un écran intégré au viseur qui me permet de voir directement ma composition en noir et blanc.

Grue de chantier parking Saint-Nizier Lyon

L’actualité sur cette fin de chantier prévue cette année pour le parking Saint-Antoine m’a fait replonger dans cette session photo que j’avais mise de coté.
Si ma série d’images était complètement pensée et réalisée en noir et blanc à l’époque, la possibilité de retraiter les fichiers RAW natifs de mon appareil, plusieurs années après, me permet de re-générer aussi des images en couleur.

Engins de chantier quai Saint-Antoine à lyon

Changement de “Bracket”

Je me suis aperçu avec le temps qu’il n’était pas évident de passer du mode “photographe d’architecture” au mode “photographe de rue” lors d’une même session.
Outre le matériel, les techniques de prises de vues et les objectifs qui peuvent être différents, l’approche n’est vraiment pas la même et il faut un véritable conditionnement de notre cerveau de photographe pour chaque type d’intervention.

Par exemple si je décide de faire de la photographie d’architecture en noir et blanc, il me faut un certain temps avant de commencer à “ressentir” les cadrages avec des compositions de formes ainsi que le jeu des contrastes. Du coup, j’évite en général de “changer de braquet” pendant une session photo même si pour cette fois, juste après la réalisation de ces photographies de chantier, j’ai aussi réalisé une série d’images de rue au dessus d’une rampe surplombant la Saône en contre-bas des quais.

Entrecroisements

Dans cette session de Street photo, mon cerveau était encore en mode opérationnel “photo de chantier” et c’est la structure de la passerelle avec cette composition de poutrelles de bois entrecroisées qui a d’abord attiré mon attention pour la composition et le cadrage de mon image.

Passants sur passerelle au dessus de la Saône à Lyon

Rampe de lancement

Positionné au dessus de la rampe, j’ai attendu que le lieu s’anime et qu’il se passe quelque chose, comme dans cet exemple, avec le croisement de deux passantes qui ont participé à composer ces images.
De cette situation est née l’idée de jouer sur l’entrecroisement et de chercher à enfermer visuellement les sujets entiers entre les poutres de la structure. 

Serial photographer

Dans un cas de figure comme celui-ci, j’attends véritablement comme un chasseur, l’arrivée de mes “proies” photographiques et je réalise une petite série d’images jusqu’à ce que j’en retienne quelques unes correspondant à mon idée.
N’étant pas adepte des prises de vues en rafale, que ce soit en studio ou dans la rue, j’essaie toujours d’être hyper attentif et je ne me donne qu’une chance de saisir l’instant, quitte à rater quelques photos…
Grâce à la petitesse de mon boitier dédié à la street photo, j’ai une technique un peu particulière qui me permet de regarder à la fois dans le viseur et en dehors en gardant les deux yeux ouverts 👀 avant la prise de vue !
Cela me permet de voir l’environnement complet et tout ce qui se passe hors champ tout en restant prêt à shooter avec mon cadrage au top.

Passantes sur les quais de Saône

Les futurs quais

A la fin des travaux du chantier du nouveau parking sous terrain Saint-Antoine, les quais de Saône seront réaménagés.
L’ancien parking affleurant le fleuve, qui se remplissait d’eau lors des crues, va être détruit en même temps que cette passerelle en bois à l’occasion de la réalisation du projet des Terrasses de la Presqu’ile par l’architecte Jean-Michel Wilmotte qui se situeront entre l’Église Saint-Nizier et les berges. 

Quelques définitions de termes techniques utilisés dans cet article :

Le Format RAW

Le format Raw est un type de fichier d’images qui contient les données brutes du capteur et les paramètres nécessaires à la transformation en fichier image visible sur écran.

Bracketing

Le bracketing est une technique photographique utilisée par les photographes et qui consiste à réaliser rapidement plusieurs prises de vue d’une même scène, en faisant varier un ou plusieurs paramètres de prise de vue